PERRUCHE DE BOURKE

 

 

 

 

On a longtemps classé cette Perruche dans la famille des euphèmes, Neophema ; elle en est très proche de part son comportement et sa morphologie, mais elle représente une famille à elle seule, Neopsephotus.

La Perruche de Bourke est originaire d’Australie où elle fréquente plutôt les zones herbeuses plantées d’acacias où poussent des buissons, et toujours situées à proximité d’un point d’eau. C’est un Oiseau qui est souvent au sol à chercher sa nourriture, essentiellement des graines de graminées. Il est sédentaire, mais pour des raisons climatiques ou par manque de nourriture, il peut migrer sur d’autres sites plus accueillants.

La Perruche de Bourke mesure entre 18 et 20 cm. Le dos et les plumes des ailes sont brunes bordées de jaune clair. Les petites plumes du ventre sont marron clair et la poitrine est rose. On trouve des plumettes bleues sur le bord des ailes, sur les cuisses et sur le front (pour le mâle). C’est la plus calme des Perruches. Son cri n’est pas plus fort qu’un moineau de notre nature.

 

On loge les Bourkes en cage ou en volière, selon les possibilités de chacun, en intérieur ou en extérieur. Mais un couple aura besoin d’un minimum d’une cage de 1 m3 (1 m x 1m x 1 m), pour s’y reproduire en intérieur.Pour le bien être des Oiseaux et pour une meilleure reproduction, il est préférable de les loger à l’extérieur. Dans ce cas, une volière de 1 m de large, 2 m de long et 2 m de hauteur fera l’affaire. Attention, pour éviter les coups de vent et les courants d’air, il faudra la protéger au minimum sur 2 angles. Pour l’hiver on prévoira de couvrir les 2 autres cotés avec des plaques en matière translucide. C’est un Oiseau qui ne se baigne pas beaucoup, mais il sera souvent perché en bordure du plan d’eau que l’on installera au sol.

Si vous avez des voisins ronchons qui ne supportent pas le bruit, cet Oiseau peu bruyant conviendra parfaitement.

La cohabitation avec d’autres espèces est à déconseiller car celles-ci dérangeront les Bourkes par leur activité incessante. Deux couples de Bourkes peuvent cohabiter ; toutefois surveiller que les 2 mâles ne se “chahutent” pas. La Perruche de Bourke cohabite très bien avec les callopsittes et les Perruches Princesse de Galles.

 

La base de l’alimentation de la Perruche de Bourke est un mélange de graines pour “Euphèmes”. Elle appréciera le millet en grappe et la verdure sauvage, telle que le mouron blanc ou le séneçon. En supplément on lui donnera des graines canaris, car elle se régale de l’alpiste. Elle ne dédaignera pas un peu de tournesol.C’est un Oiseau qui mettra longtemps à s’habituer à une nourriture nouvelle : donner lui un petit quartier de pomme “golden”, et de la pâtée à l’œuf de temps à autre ; cela lui permettra petit à petit de “goûter” avant la période de reproduction, pour laquelle ces aliments seront précieux en vitamines.

En hiver par grand froid, ajouter un peu de chènevis 2 fois par semaine ; c’est une graine qui a la capacité de réchauffer les tissus du corps.

Important : La Perruche de Bourke est sujette aux vers intestinaux. Il est impératif de la vermifuger au moins 2 fois par an, au printemps et à l’automne. En cours d’année, on doit surveiller sa forme de manière à vermifuger rapidement une fois en plus si c’est nécessaire.

 

Dans certains cas, la différence sexuelle de la Bourke n’est pas facile à déterminer. Le plus simple concerne les sujets de couleur “type sauvage”. A partir de 6 mois le mâle porte une bande de plumettes bleues sur le front alors que la femelle n’en a pas. Le rose de la poitrine est moins prononcé chez la femelle. La bande sous alaire de l’aile est bien présente en continu chez la femelle alors qu’elle est tronquée voire absente chez le mâle.Le sexage est plus compliqué à déterminer pour les mutations ; la bande frontale bleue n’existe plus chez le mâle. La bande sous alaire de la femelle n’est plus un élément déterminant. Si l’on peut comparer, la tête d’une femelle est en général plus petite que celle du mâle. L’élément le plus déterminant se situe à la forme de la tête : Le sommet de la tête de la femelle est plat alors que celui du mâle est plus arrondi.

 


Bourkes bébés

 


Bourke rose

 

Bourke rose ou opaline :
La tête et le corps sont “rose”. Le bleu des épaules est devenu blanc. Le bord des grandes plumes et des rémiges est “brun foncé” et le front et les joues sont “blanc grisâtre”.
Bourke isabelle :
La couleur un peu plus claire que la teinte type “sauvage”. La différence avec la couleur sauvage réside au rouge foncé de l’oeil.

Bourke fallow :
La mutation “fallows” est la Bourke “isabelle”, en plus clair. L’œil est rouge. La couleur de la femelle est plus foncée que celle du mâle.

Bourke jaune :
La couleur est plutôt “jaunâtre”, les joues sont blanc laiteux. L’oeil est rouge clair. On pourrait croire à une mutation “fallow”, mais en plus clair.

Bourkes “lutinos” et “rubinos” :
La couleur de ces Oiseaux est plutôt “jaune rose clair” chez la “lutinos”, et “jaune rose foncé” chez la “rubinos”. Le jaune des ailes est plus prononcé pour la “rubinos”. Les yeux sont rouges et les pattes claires.

 


Bourkes sauvages

 


Bourke Opaline Fallow

 

En volière extérieure ou pour une pièce sans chauffage, la reproduction commence en mars/avril ; on installera le nid au début de mars. Le nid de la Perruche de Bourke est une “boite” en contre-plaqué de 18 x 18 sur 30 cm. de hauteur. Le trou d’envol, rond de 6 cm de diamètre, se situe aux 3/4 de la hauteur, juste au-dessus d’un petit perchoir. En captivité, la Bourke ne garnit pas son nid. Un mélange moitié/moitié de tourbe de sphaignes et d’aubiose, compose le fond du nid sur une épaisseur de 5 à 8 cm.Une semaine après l’installation du nid, la femelle le visite et commence à faire son “trou”. Puis vient la ponte de 3 à 6 oeufs qui seront couvés par la femelle pendant environ 20 jours.

On bague la Bourke en diamètre 3,8 ou 4,0 mm vers son 12ème jour.

Les jeunes quittent le nid au bout de 5 à 6 semaines, mais continueront à réclamer leur nourriture durant 2 semaines. Durant cette période, ils retourneront au nid pour la nuit. La Bourke peut assurer 2 à 3 couvées dans l’année. Les jeunes de l’année peuvent rester avec les parents l’année de naissance. Ils devront être séparés pour la prochaine saison de reproduction.

Laissez un commentaire