GUPPY


Guppy

C’est le poisson le plus connu en aquarium. Depuis presque 40 ans, il connait toujours autant de succès. Sa prolificité, sa prodigieuse adaptation et sa maintenance aisée font de lui une vedette inconstestée. Les mâles de certaines variétés sont superbes avec une grande queue en éventail multicolore. La robe des Guppys rivalise de beauté selon les éleveurs, les couleurs peuvent varier sans limite. Un aquarium peuplé de Guppys sera toujours un émerveillement pour les yeux.

Nom Scientifique : Poecilia reticulata ou Lebistes reticulatus

Nom Commun : Guppy

Famille : Poeciliidae

Origine : Amérique du sud, Amazonie du nord

Taille : Environ 3 cm pour le mâle et 6 cm pour la femelle.

Température de l’eau : 20 à 26° C

Description : Le corps est fuselé avec le dos légèrement aplati. Il possède de grands yeux. La caudale est large et la dorsale très longue. A l’origine, le Guppy sauvage possédait des nageoires peu développées et la couleur de base de son corps était vert-olive, brunâtre. Le croisement de différentes souches fait que l’on trouve désormais des Guppys ayant des couleurs et des formes aussi diverses qu’inimaginables. De par tous ces croissements, on répertorie un grand nombre de variétés qui se distinguent principalement par la forme de la caudale. En voici quelques exemples: queue de lyre, queue en drapeau, queue de voile, queue en éventail, queue en triangle, épée haute, double épée …etc. Face à la multitude des coloris et aux formes très variées de nageoires, il est pratiquement impossible de trouver deux Guppys identiques.

Dimorphisme : Le mâle est beaucoup plus petit que la femelle et plus vivement coloré. Il possède en outre, une caudale très large et une dorsale fine mais longue. La maturité chez le mâle se singularise par l’allongement de sa nageoire anale qui se transforme en gonopode. C’est son membre reproducteur et celui-ci est orientable.

Comportement : Le Guppy est pacifique et il convient très bien pour un aquarium comunautaire en autant que celui-ci soit densément planté, tout en lui laissant de la place pour nager. S’accordant bien avec tout le monde, il est néanmoins la victime de poissons plus gros qui sont attirés par les mouvements de sa queue. Il aime vivre en petits groupes. Les mâles étant toujours à l’affut d’une femelle, il y a toujours une belle activité dans l’aquarium. Afin d’éviter un épuisement précoce par de trop nombreuses naissances, il faut mettre un mâle pour 3 femelles. Si les femelles sont plus grosses que les mâles, cela ne les empêchent pas d’être plus rapides. La nage maladroite du mâle est due à l’hypertrophie de ses nageoires. Toujours en mouvement, le Guppy sillonne tout le bac. Le frou-frou des caudales apporte une touche de beauté dans tout aquarium d’ensemble.

Nourriture : Totalement omnivore, il accepte donc toutes sortes de nourriture. Dans la nature, c’est un gros consommateur de larves de moustiques. Cependant les végétaux devraient faire partie de leur menu. Salade, spiruline, concombre … etc.

Exigences : Une eau dure à très dure (20 à 30° dGH) et un pH variant de 7.0 à 7.5 sont recommandés. Une végétation dense est de rigueur si l’aquarium communautaire sert de lieu de naissance. Les alevins y trouveront refuge et échapperont ainsi à la gourmandise de leurs parents.

Particularité : La croissance des alevins s’achève vers les 6 mois mais entre deux et trois mois, le Guppy est sexuellement mûr. Afin d’éviter trop de consanguinité, il est souhaitable de séparer les jeunes sitôt l’apparition du gonopode. La longévité du Guppy est de deux ans maximum.
Maintenu dans de bonnes conditions, le Guppy n’est sujet à aucune maladie spécifique, à part les malformations génétiques.

Historique : C’est le Dr R. Guppy qui découvrit ce petit poisson en 1866 dans les petites Antilles, plus précisément dans l’ île de la Trinité. Ce petit poisson, grand destructeur de moustiques dans la nature fait, qu’actuellement encore, l’Organisation Mondiale de la Santé introduit des Guppys dans les pays tropicaux, à même dans les réservoirs d’eau potable pour lutter contre les moustiques.

Diverses formes de caudales : Le Guppy sauvage aux nageoires peu développées cède la place aux Guppys qui, rivalisent tant par leurs couleurs que par la forme de leurs nageoires. Ces résultats sont le fruit de sélections obtenues par les éleveurs.

trouvé sur: http://membres.lycos.fr/acara/poissons/guppy.html
pour plus d’info: http://fr.wikipedia.org/wiki/Guppy
photo: guppy mâle avec une femelle